Charles SHEFFIELD
retour à la page d'accueil retour à la page sf

La toile entre les mondes    (Ailleurs et Demain)

Peut-on se passer des navettes et des fusées pour gagner l'espace ? Oui, en construisant un gigantesque câble, qui, tel un téléphérique, acheminerait gens et marchandises depuis la Terre jusqu'à un satellite géostationnaire. Voilà le sujet de ce livre qui ressemble beaucoup plus à un ouvrage d'étude scientifique sur un difficile (et utopique ?) projet technique qu'à un roman. Certes, il y a des personnages, auxquels il arrive même quelques petites aventures, mais ils sont là comme des épiphénomènes et ne sont pas du tout les plus importants dans l'histoire ! Ceci n'enlevant rien à l'intérêt de la lecture, mais ce n'est pas forcément ce que l'on attendait en ouvrant cet ouvrage. Passionnera les amateurs de technologie futuriste et ennuiera les autres...

Haut


Les chroniques de Mac Andrew    (Présence du Futur)

L'auteur annonce la couleur dès la préface : c'est de la hard science ! Et il persiste et signe en ajoutant un appendice intitulé "la science dans la science-fiction", où il explique les technologies futures dont il a été question tout au long du livre. Donc, on est prévenu.. Et d'emblée, on tombe dans un salmigondis de technologies futuristes dont les concepts scientifiques semblent mal digérés, et l'on s'empêtre dans les Kernels, la propulsion compensée et autres planètes errantes, avec des héros peu crédibles, à la psychologie sommaire, qui surmontent tous les périls et se sortent brillamment de toutes les situations, même les plus critiques. En un mot, on n'y croit pas du tout, même si l'on peut supposer que l'auteur, physicien, sait de quoi il parle. Mais, paradoxe, quand on a mis le nez dans cet ouvrage, plus moyen d'en sortir, et l'on enchaîne une chronique après l'autre, sachant que tout finira bien, en y prenant beaucoup de plaisir, comme on prendrait plaisir à lire une bonne bande dessinée. Et l'on est tout étonné, la dernière page lue, d'avoir passé un aussi bon moment avec une littérature aussi... infantile !

Haut