J-H ROSNY aîné
retour à la page d'accueil retour à la page sf

Les navigateurs de l'infini    (Nouvelles Editions Oswald)

Quelle belle histoire ! A mettre entre toutes les mains, du plus jeune au plus gé. C'est à la fois naf et romantique, touchant et ingénu (ah, les " humbles frères " de Mars sauvés par trois humains..) et remarquablement bien écrit, comme on savait encore le faire au début de ce siècle. Certes, les considérations scientifiques passent au second plan, encore que... et l'histoire d'amour est aussi pudique qu'éthérée, mais il y a des trouvailles, beaucoup de rêve et d'imagination, et la fraîcheur de ce récit couvre largement son cté puéril. Il n'y a que de bons sentiments, si peu de réalisme, et tellement de candeur dans ce livre qu'il en est sympathique, plaisant, et plein de charme. Entre Jules Verne et Bradbury, à mille lieues de Mars la Rouge, à lire avec une me d'enfant.

Haut


La force mystérieuse    (Nouvelles Editions Oswald)

A replacer dans son contexte (ce récit a presque un siècle) pour en apprécier la saveur : le style est d'époque, ainsi que les types de personnages, les serviteurs, les paysans rustres, les maîtres écoutés et obéis, la jeune femme romantique, le vocabulaire est d'époque aussi... mais l'idée de base, non seulement est remarquable mais en plus parfaitement développée, avec beaucoup de rigueur et de modernisme. L'auteur s'attache à décortiquer les effets psychologiques du cataclysme sur les humains, à décrire leur comportement, leur évolution tout en donnant des explications scientifiques exposées de façon très vivante. Il n'y a pas " d'effets spéciaux ", c'est presque un huis-clos. Il y a une force suggestive étonnante dans cette courte histoire d'une tranche de vie de gens ordinaires subissant une manifestation inconnue et effroyable et qui retournent dans un quotidien banal une fois l'apocalypse passée.

Haut