Brian LUMLEY
retour à la page d'accueil retour la page sf

L'abominable Cthulhu    (Fleuve Noir)

Il s'agit d'un recueil de trois histoires : "Ceux qui se terrent dans les tréfonds", "La transition de Titus Crow", et "L'horloge des songes". La première est la plus proche du mythe de Cthulhu, et raconte la lutte de quelques anglais (très anglais, même s'il y a un américain parmi eux), contre les forces abominables, maléfiques et indescriptibles si souvent évoquées par Lovecraft, dont l'auteur se veut l'admirateur et le disciple. La seconde est totalement rocambolesque, un voyage dans le temps, dans l'espace, dans toutes les dimensions qu'un esprit mathématique un peu tordu peut imaginer ; et si l'on y retrouve quelques réminiscences de Conan Doyle ou de Wells, et si certains passages sont amusants (la rencontre de l'humain avec les dinosaures), l'ensemble, qui tient debout difficilement grâce à quelques "deus ex machina" arrivant fort à propos, est sans grand intérêt. Quant à la troisième, où l'on voit les héros jaillissant d'une horloge magique en forme de cercueil, passant d'une époque à une autre, d'une planète à une autre, pour sauver la belle jeune fille plus ou moins vierge des griffes des sbires de Cthulhu... elle est carrément affligeante, d'autant plus qu'il n'y a pas une once d'humour, et que les descriptions qui se veulent poétiques sont bien conventionnelles. En un mot, ce n'est pas de la bonne littérature !

Haut