Donald KINGSBURY
retour à la page d'accueil retour la page sf

Psychohistoire en péril    (J'ai Lu)

Cet ouvrage fourmille d'idées originales : d'abord le fam, cet objet qui tient de l'ordinateur et de l'exo-cerveau ultra-perfectionné, puis les différents mondes, avec leurs coutumes et leurs décors, puis, des solutions technologiques hardies... et tant d'autres. Et pourtant.. ce livre est touffu, compliqué, en un mot, ennuyeux ! Les personnages se mettent en place lentement, et de façon indépendante les uns des autres, le verbiage fait perdre le fil de l'action (si tant est qu'il y en ait une), on ne sait pas toujours où on en est d'autant plus qu'on a oublié ce qui s'était passé avant. Où est la limpidité, la clarté d'écriture d'Asimov dont l'auteur se réclame ? Donc, on a bien du mal à arriver au bout des cinq cent premières pages, et il y a un second tome, de même taille.. d'ailleurs, on se demande pourquoi l'éditeur a scindé cette oeuvre en deux (raisons commerciales sans doute), parce que la coupure entre le tome 1 et le tome 2 est parfaitement arbitraire, du genre, ça doit faire 480 pages, pas une de plus. Quel dommage, avec de tels matériaux, et une telle imagination, quel chef d'oeuvre n'aurait-on pas pu écrire ?

Haut