Thomas HARLAN
retour à la page d'accueil retour la page sf

L'ombre d'Ararat   

Tout sonne faux dans ce livre, l'histoire est fausse (la géographie semble vraie), mais ce n'est pas à proprement parler une uchronie, un des héros, romain de son état, se nomme Mac Donald (est-ce un clin d'oeil ? Mais à quoi ou à qui ?), les personnages parlent de pique-nique au milieu des maléfices, des sorciers et des batailles. D'ailleurs, des personnages, il y en a beaucoup, qui arrivent en scène les uns après les autres en de courts chapitres, ce qui rend difficile la synthèse de tous, et certains sont bien peu crédibles, la centurionne, par exemple... Tout ça pour dire qu'on ne sait pas très bien de quoi il s'agit, d'un roman de science-fiction, de fantasy, de tout autre chose ? Il manque un souffle, quelque chose qui emporterait le lecteur et l'empêcherait de s'arrêter à tous ces détails, en tous cas, ce premier tome ne donne pas envie de lire le second....

Haut