Serge BRUSSOLO
retour à la page d'accueil retour à la page sf

L'homme aux yeux de napalm    (Présence du futur - Denoel)

Affreux, terrifique, épouvantable, plein de sang et de tripes, à mi-chemin entre l'onirisme et la réalité, cet ouvrage se situe à la limite du roman d'horreur et de la science-fiction. Il laisse mal à l'aise, parce que le lecteur ne sait plus du tout à quoi se raccrocher, à une réalité floue ou à une rêverie malsaine, d'autant plus que l'auteur semble se complaire aux descriptions effroyables en rajoutant des détails tous moins ragoûtants les uns que les autres. De quoi s'agit-il en fait ? Eh bien, on ne le sait toujours pas en terminant ce livre dont la fin est aussi floue que le reste ! Difficile d'entrer dans l'univers tellement morbide de cette oeuvre ...

Haut


Plus lourd que le vent    (Présence du futur - Denoel)

Trois nouvelles, " Trajets et itinéraires de l'oubli ", " Visite guidée ", et " Aussi lourd que le vent " extrêmement originales, étranges, inquiétantes et envoûtantes à souhaits, pleines d'inventions, de trouvailles, de trucs auxquels on n'aurait jamais pensé. La première se déroule dans un musée infini, d'où l'on ne sort jamais. La seconde décrit un monde de mutants, à l'aspect physique et aux comportements ahurissants, la dernière parle de sculptures engendrées par le souffle de leur auteur... Quel univers étonnant mis en scène grâce à l'imagination totalement débridée de cet auteur ! On va de surprise en surprise, secoué par cette infernale et surprenante originalité. Ce recueil est tout à fait passionnant à lire et pourrait être illustré par un artiste dont le talent n'aurait pas grand mal à s'exprimer, tant les lieux et gens décrits sont fantastiques..

Haut