Documentaires - HISTOIRE
retour à la page d'accueil retour aux catégories

Les amazones des sept mers    Gérard A. Jaeger

La piraterie féminine au fil des siècles, des lieux et des mers, de la mer de Chine aux Caraïbes, vue à travers l'histoire de plusieurs femmes d'origine, de moeurs, et d'histoire fort diverses. Il est dommage que le style de l'auteur soit un peu trop emphatique, ce qui rend la lecture un peu pénible, d'autant plus que ces histoires sont bien répétitives. Ces récits manquent de souffle ! Ce qui était loin d'être le cas de celles qui les ont inspirés.

Haut


Les grandes heures de la Normandie    Michel de Decker

Quel formidable conteur ! Son érudition, son immense culture n'ont d'égales que sa verve (oserait-on dire son bagout ?) pour rendre si passionnant le moindre épisode de l'Histoire, si vivante la plus sinistre des batailles, si attachant le plus obscur personnage. Quel plaisir on prend à lire l'Histoire selon Michel de Decker, surtout l'histoire locale qu'il connaît si bien, dans ses moindres détails. On apprend toujours quelque chose en lisant ses livres, chez ses confrères aussi, certes, mais souvent avec beaucoup moins de plaisir !

Haut


Marie Stuart    Philippe Erlanger

Quelle triste destinée ! Cette femme qui a eu la malchance de naître reine, et de ne savoir prendre que de mauvaises décisions quand elle avait le choix, est tout à fait pathétique. Quant à l'époque où elle vivait, dans les brumes de l'Ecosse et les châteaux lugubres, entre complots et assassinats, c'est si compliqué que, malgré le talent du grand historien qu'est Philippe Erlanger, on s'y perd complètement ! C'est sans doute ce qui fait que cet ouvrage est assez ardu à lire, et pas vraiment passionnant.

Haut


Derrière la façade    William Ritchey Newton

Ou l'envers des décors... ou la vie des habitants du château de Versailles au XVIIIe siècle ! Promiscuité, saleté, mauvaises odeurs, risques d'incendie, manque d'espace, difficultés en tous genre, on a peine à imaginer que nos ancêtres aient pu se battre pour obtenir quelques mètres carrés dans ce que nous appelerions maintenant un sinistre camp de réfugié insalubre. Disons aussi que c'était à peine mieux pour la famille royale... Ceci dit, voilà un livre fort documenté, avec sans doute un peu trop de chiffres par rapport aux descriptions, mais ça lui donne un côté documentaire bien sourcé plutôt que roman à sensation, ouvrage écrit agréablement, écrit au demeurant par un historien américain, c'est un comble !

Haut


La terrible vérité    Pierre Bellemare

Louis XVII, le donjon de Gisors, Agnès Sorel, Marie Besnard, tous ces épisodes historiques sont connus, archi-connus, alors pourquoi un énième livre sur le sujet ? Mais surtout pourquoi tant de plaisir à le lire ?? Parce que c'est remarquablement raconté, d'abord, par Bellemare ou celui qui écrit sous son nom, peu importe, que l'auteur réussit à tenir en haleine avec un fait divers que l'on croit avoir déjà longuement décortiqué, et surtout qu'il apporte de nouvelles hypothèses dans pas mal de récits, avec de nouvelles analyses que les époques antérieures ne connaissaient pas. Pour les amateurs du genre, que du bonheur !

Haut


Petites histoires de l'histoire    Daniel Appriou

Une compilation d'anecdotes historiques toutes déjà connues, sans grande originalité, même si c'est toujours facile et distrayant de lire ce genre d'ouvrage, aux chapitres courts et variés. Un certain manque de rigueur toutefois, deux erreurs sont frappantes : Sainte Claire sur Epte (pour le traité bien connu) au lieu de Saint Clair, et, à propos de Jean Moulin, "les cendres du résistant furent transférées au Panthéon, dans le crypte des Déportés derrière Notre-Dame.." ces deux lieux n'étant pas vraiment tout près l'un de l'autre. Enfin, on ne peut sans doute pas demander à un historien d'être bon en géographie !!

Haut


La vie quotidienne au temps de Louis XVI    François Bluche

Excellent, très complet, écrit de façon vivante et précise, tout à fait passionnant. On vit avec les petites gens, avec les bourgeois des villes, avec la cour du roi, avec les philosophes aussi, et on se dit qu'il n'y a pas tant de différences après tout entre cette époque et la nôtre, dans les fondements de la société. Voilà donc un livre qu'on quitte à regret, en se disant qu'il est toutefois dommage que cette si intéressante collection n'ait pas illustré ses volumes.

Haut


La vierge, femme au visage divin    Sylvie Barnay

Voilà un excellent petit opuscule, aussi dense que bien fait, qui relate l'histoire de la dévotion à Marie, depuis les premiers jours du Christianisme jusqu'à l'époque actuelle, ainsi que l'évolution de toute l'iconographie de ce personnage dont les statues, images, et autres représentations font partie du patrimoine culturel humain, bien au-delà du catholicisme. En plus des superbes illustrations, le texte est remarquablement bien structuré, précis et parfaitement documenté, on y apprend beaucoup de choses sur la mariologie, depuis les premiers récits hagiographiques des évangiles apocryphes jusqu'aux récents dogmes de l'Immaculée Conception et de l'Assomption. Une parfaite synthèse sur ce sujet.

Haut


François, Claire et les autres    Georges Hourdin

Une biographie de saint François d'Assise, comme il y en a déjà beaucoup, mais pas la meilleure... Beaucoup trop hagiographique, ce qui est un peu lassant. Toutefois, la fin de l'ouvrage est très intéressante par les chapitres concernant la suite du développement des Franciscains, et les personnages qui y ont contribué. Donc, un livre inégal, avec d'excellents passages, et d'autres plus banals.

Haut


Les superstitions au Moyen Age    Jean Verdon

Des astrologues, des fées et des démons, des sorcières bien entendu, tout ce petit monde que l'on retrouve aussi bien chez les grands du royaume que chez les petites gens des campagnes, aux prises avec le Christianisme naissant qui les assimile plus qu'il ne les combat au début, et avec l'Inquisition plus tardivement, voilà la trame de ce livre instructif et intéressant. Reste à savoir si dix siècles après les mêmes superstitions sont encore vivantes, même si leur nom a pu changer. Mais c'est une autre histoire, dont cet ouvrage ne parle pas !

Haut


Les Evangiles Apocryphes    Madeleine Scopello

Petit opuscule richement illustré sur les évangiles apocryphes, particulièrement celles utilisées par les gnostiques pour leur enseignement et la diffusion de leurs idées. A l'aide le nombreux extraits, l'auteur explique l'origine de ces textes, leur impact dans la société des premiers siècles, et la lutte que l'église chrétienne a menée contre eux. Toute cette partie de l'histoire du monde et des religions est aussi méconnue que passionnante, et ce livre, concis et clair, mérite le détour.

Haut


Napoléon III ou l'empire des sens    Michel de Decker

Quel fabuleux conteur ! Que de connaissances, d'humour, de jubilation à l'écriture même ! Voilà un ouvrage distrayant, délicieusement et délicatement érotique, où les talents et les compétences d'historien de l'auteur sont mis au service d'une facette de l'histoire du Second Empire bien loin de ce qu'on apprend dans les livres scolaires. Un livre qui se lit d'une traite, jusqu'à la dernière ligne qui n'est pas la moins réussie.

Haut


L'état c'est moi    Bruno Fuligni

Qui sont Jacques Lebaudy, Trajane Supriane Binte et les autres ? Des inconnus ? Oui, mais ils ne l'ont pas toujours été, puisqu'ils ont été rois !! Rois d'îles perdues, de territoires inoccupés, de zones désertiques, rois auto-proclamés aussi bien sûr. Si ces histoires sont amusantes au début, on se lasse assez vite, parce que ce type d'aventure est assez répétitif, et le style spécial de l'auteur n'aide pas à une lecture facile et fluide. Donc, une curiosité, certes, mais rien de plus.

Haut


Ces gens du Moyen-Age    Robert Fossier

Voici un ouvrage savant, détaillé, précis, riche, qui traite des oubliés de cette époque, laboureurs, journaliers, petits marchands des villes, beaucoup plus nombreux pourtant que les clercs ou les nobles, mais beaucoup moins connus aussi. Il ne s'agit pas là de quelques clichés sur leur vie quotidienne, mais plutôt de leur mentalité, de leur environnement, de leur mode de vie, à l'aide de sources rares (l'écrit ne les concernait pas, et leur existence n'intéressait pas les manuels d'histoire). L'auteur, archiviste-paléographe, est un spécialiste de la société médiévale qu'il sait animer avec talent et compétence, rendant ce livre aussi passionnant qu'enrichissant.

Haut


La vie quotidienne en Grèce au temps de la Guerre de Troie    Paul Faure

Vie quotidienne ? Pas vraiment dans ce livre.. Certes, les documents datant de 1300 avant JC sont rares, et il n'est pas facile, avec si peu de matériel, de faire revivre des personnages dans leur vie de tous les jours. Donc, l'auteur, s'appuyant sur ce qu'il avait, essentiellement des tablettes comptables, fait un inventaire de la vie économique de la région, de la gestion des troupeaux, de l'huile, du textile, mais parle fort peu de la vie des Grecs de l'époque. Tout ceci rend cet ouvrage fort ennuyeux, ce qui est exceptionnel dans cette collection.

Haut


Globe trotters au Moyen Age    Nicole Chareyron

Quel courage avaient ces hommes qui parcouraient l'Europe et l'Asie à des époques reculées, à cheval, à pied, en bateau, à gué... ne parlant pas la langue du pays, ignorant les coûtumes des gens, on a peine à imaginer les périls et les difficultés de pareilles aventures. Ce livre nous fait ainsi partager le voyage de plusieurs personnages, ambassadeur, espion, marchand, qui ont sillonné les terres de la Scandinavie à la Chine. C'est non seulement un voyage dans l'espace, dans des pays encore sauvages et inconnus, mais aussi dans le temps, cinq siècles en arrière. Ouvrage tout à fait intéressant, avec juste un petit reproche, les citations en vieux français, parfois fort longues, auraient gagné à être traduites pour être mieux comprises des non érudits.

Haut


Les mots célèbres de l'Histoire    Daniel Lacotte

Veni vidi vici... La Fayette nous voici ! ... Dr Livingstone I presume ? ... Voilà quelques mots célèbres, parmi la centaine que répertorie ce livre, dont on ne se souvient plus toujours de l'auteur, et encore moins du contexte dans lequel ils ont été prononcés. C'est pour ça que cet ouvrage est indispensable, d'abord comme dictionnaire de citations, mais en plus remettre ces phrases dans le cours de l'histoire dont elles sont issues. On se distrait bien tout au long de cette lecture, d'anciens souvenirs remontent en surface, on découvre aussi beaucoup de choses, et on regrette... que ce soit déjà fini !

Haut


Reines et favorites    Benedetta Craveri

Il existe de nombreux ouvrages sur ces femmes si connues de l'Histoire de France, de Catherine de Médicis à la du Barry en passant par Louise de Lavallière, mais chaque fois, on apprend quelques détails supplémentaires, et puis, c'est un tel plaisir de se plonger dans ces époques tourmentées, difficiles, et fastueuses, que l'auteur (une historienne italienne..) restitue avec brio et rigueur tout à la fois. Un livre sérieux dans ses sources, et passionnant comme une fiction !

Haut


Le Figaro, deux siècles d'histoire    Claire Blandin

Ce journal, véritable institution nationale, qui existe depuis 1826, avec de nombreuses mutations, de nombreux propriétaires différents, et diverses lignes éditoriales méritait bien une étude exhaustive. Mais celle-là l'est tellement, cette biographie est tellement fouillée, tellement documentée, qu'elle en devient assez rapidement indigeste et pénible à lire, d'autant plus qu'elle est émaillée de multiples citations, intéressantes, certes, mais qui rompent le rythme de lecture, et déconcentrent plus qu'elles n'éclairent le lecteur. Donc, il faut prendre ce livre comme une somme documentaire, un ouvrage de référence, indipensable par sa richesse à un chercheur, mais pas du tout attrayant pour un lecteur simplement curieux.

Haut


Paris ferroviaire    Clive Lamming

Pour qui aime les trains, les gares, l'histoire, la nostalgie du passé, les évocations des lignes disparues, la Petite Ceinture.. et cet aspect de la vie parisienne, voici un ouvrage complet, précis, très bien illustré, qui ravira les amateurs de cette facette du passé, et fera découvrir beaucoup de choses intéressantes sur ces lieux où, par définition, on ne fait habituellement que passer !

Haut


La révolution de la Croix    Alain Decaux

Les immenses compétences d'historien et les remarquables dons de conteur d'Alain Decaux font de ce livre un ouvrage aussi vivant que passionnant. Les inimaginables turpitudes de la civilisation romaine sous Néron, le raffinement des élites, leur sens artistique et leur cruauté, en parallèle avec la faiblesse de la poignée d'apôtres, quelque part au fond de la province de Palestine, grâce auxquels est née l'Eglise (catholiques, protestants et orthoxes confondus), voilà une confrontation particulièrement bien menée et très très intéressante. Un livre à lire pour retrouver nos racines d'occidentaux, pour la culture historique, mais d'abord pour le plaisir de retrouver ce grand auteur qui sait rendre tout sujet captivant.

Haut


Le sexe au temps des Cro-Magnons    Gilles Deluc

Contrairement à ce que le titre un peu trop aguicheur pourrait faire croire, cet ouvrage est très sérieux, très fouillé, très documenté, et n'a rien d'un récit léger, plus ou moins érotique. C'est même si précis que souvent on se perd dans des détails peu évidents pour un profane, par exemple, les interprétations des dessins et autres statuettes qui, en regardant la photo, ne représentent rien pour des yeux non aguérris... Ce livre se veut totalement exhaustif sur la vie (sexuelle, certes, mais pas seulement), des Paléolithiques, donc, on y apprend énormément de choses, on y démystifie bien des récits où l'imagination des auteurs primait la véritable connaissance, et surtout, on y réalise qu'en fait, on sait bien peu de choses sur nos si lointains ancêtres. Voilà donc un ouvrage qui demande beaucoup de curiosité pour être apprécié, et restera sans intérêt pour ceux qui en attendaient autre chose !

Haut


Paris insurgé    Jacques Rougerie

Un petit opuscule abondamment illustré, comme toujours dans cette collection (découvertes Gallimard) sur la Commune de Paris. Certes, pas toujours impartial, mais comment peut-on l'être déjà quand on est historien, et surtout quand un traite d'un événement pareil ? En tous cas, c'est bien fait, très précis, et remet en mémoire un court, mais si intense, épisode de l'histoire de France.

Haut


Au fil de l'histoire    André Castelot

Jamais déçu avec cet auteur ! Voici quelques épisodes de l'Histoire de France, narrés avec la verve, l'enthousiasme, les immenses connaissances et la simplicité d'un historien qui sait rendre passionnante la plus petite anecdote. Une valeur sûre, une lecture à la fois attrayante, enrichissante, et fort distrayante.

Haut


Charles VII et son mystère    Philippe Erlanger

Qu'elle est compliquée l'Histoire à cette époque, entre les Armagnacs, les Bouguignons, les Anglais, et tous les autres qui s'étripaient joyeusement et se battaient avec ardeur pour un fief, un duché ! Et au milieu de tout ça, ce roi bizarre, au comportement plutôt changeant, qui ne semblait pas vraiment à sa place, et qui pourtant -- l'auteur le montre clairement -- a su parfaitement travailler dans l'intérêt de son pays. Dans ce livre dense, très documenté, on rencontre Jeanne d'Arc, mais aussi Agnès Sorel, sans oublier Yolande d'Aragon, injustement oubliée, qui a mis toute son énergie à soutenir, à dynamiser, à aider profondément son gendre. Un livre remarquable, touffu tout en étant facile à lire, écrit par un auteur passionné qui sait parfaitement transmettre sa passion.

Haut


Paris impérial    Hervé Maneclier

Excellent ! Remarquable ! Pas assez de superlatifs pour vanter cet ouvrage si dense, si riche, si bien écrit, si bien illustré. Là où on se serait attendu à trouver un catalogue ennuyeux des caractéristiques des monuments et de leur vocation, on a la joie de découvrir un récit très vivant, tout en étant minutieusement documenté, et on lit ce livre comme on lirait un roman, tant c'est passionnant. Que de découvertes, que de promenades dans le Paris en complète mutation de l'époque, les dames en crinolines se promènent entre les chantiers, les ouvriers voient leurs maisons tomber, et Haussmann règne en maître, malgré les bouleversements qu'il apporte, plus ou moins de force, à la population (bouleversements dont nous bénéficions encore aujourd'hui... !). Lecture à recommander, pour tous les curieux, pour tous les amateurs d'histoire, de celle de tous les jours, pour les nostalgiques autant que pour ceux qui aiment le Paris actuel.

Haut


Si c'est un homme    Primo Levi

Bouleversant, effroyable, à la fois par l'horreur décrite et par la simplicité, la justesse de la description.. Ce livre est un chef d'oeuvre, qui ne peut en aucun cas laisser indifférent, qui ne peut que faire hurler : Plus jamais ça. Ce témoignage est d'autant plus fort, plus intense, plus glacial, qu'il est écrit comme un simple récit, dans un style presque neutre, sans grandes envolées qui en auraient diminué l'impact, sans moralisation qui l'aurait affaibli. A mettre entre toutes les mains, à conserver dans toutes les bibliothèques, à lire et à relire par tous ceux qui sont arrivés après, pour que la mémoire perdure...

Haut


La vie quotidienne pendant la Guerre de Cent Ans    Philippe Contamine

Un grand nom pour un ouvrage dense, documenté, exaustif et toutefois très vivant, très intéressant. La vie de nos lointains ancêtres est toujours souce d'émerveillement, surtout à nos yeux de "civilisés technologiques". Qu'il s'agisse de la guerre (omniprésente), de la vie des petits et des grands, des moeurs particulières de chacun, on trouve dans cet ouvrage de quoi s'informer, de quoi s'instruire, de quoi faire un passionnant voyage dans le temps.

Haut


Philippe Auguste    Georges Bordenove

La bataille de Bouvines comme si vous y étiez ! Avec le talent de conteur et les immenses connaissances de l'auteur, on traverse la vie de l'un de ces "Rois qui ont fait la France", ici Philippe Auguste, comme on traverserait un roman passionnant ! Bravo d'avoir su rendre l'histoire aussi vivante, aussi intéressante, avec tous ces personnages sortis du livre d'histoire comme s'ils venaient de ressusciter sous les yeux. Une personnalité très riche que ce roi, témoin de son temps, comme ses contemporains, que l'on voit vivre, au milieu de ses conflits avec l'Angleterre, de sa cohabitation difficile avec le Pape et de la duplicité de ses barons. Une belle leçon d'Histoire, et un réel plaisir de lecture !

Haut


Les bals de Versailles    Michel Peyramaure

Sur un sujet peu original et déjà maintes fois traité (nul n'a oublié le somptueux ouvrage de Françoise Chandernagor : l'allée du roi), Michel Peyramaure a réussi l'exploit d'offrir un ouvrage aussi passionnant que précisément documenté et remarquablement bien écrit. C'est un régal à chaque page, de vivre aux côtés de Madame de Maintenon, dans cet âge classique, en compagnie du roi Louis XIV, de la cour, avec ses intrigues, ses déplacements inconfortables de châteaux en châteaux, ses turpitudes et sa magnificence. Certes, on ne peut pas dire qu'on y apprenne grand chose de nouveau, mais on voit ces décors et ces gens avec un oeil nouveau, un éclairage inhabituel, une curiosité renouvelée. Un grand livre, d'un grand auteur, et quelle langue magnifique !

Haut


Le tour de France médieval    Georges et Régine Pernoud

Quel livre d'histoire ! Aussi passionnant que fabuleusement documenté ! Il se lit comme un roman tant le style est clair, les informations vivantes, les détails précis et tous intéressants. Les auteurs font le tour des régions de la France, du 12ème au 15ème siècle, en décrivant les monuments, la vie des hommes et des femmes du temps, les coutumes, les moeurs, mais aussi les épisodes historiques qui ont rythmé cette longue période de l'Histoire de France. On se dit, en lisant cet ouvrage, que si tous les manuels scolaires traitant du sujet avaient la qualité de ce dernier, il y aurait des vocations d'historien à foison ! Arriver à rendre aussi vivante une telle somme de connaissances est une prouesse dont on peut rendre hommage au talent des auteurs, à tel point que le retour au présent est difficile et quelque part plutôt frustrant. Remarquable, en un mot !

Haut


Dames du XIIe siècle    Georges Duby

Trois ouvrages indissociables sur la condition féminine au XIIe siècle : Héloïse, Aliénor, Iseult - Le souvenir des aïeules - Eve et les prêtres. Difficile de cerner la vie de ces créatures encore plus indifférentes qu'inférieures aux yeux de leurs contemporains (les hommes qui écrivaient l'Histoire) ! Outils dynastiques, personnifications du péché originel pour des clercs dont la concupiscence mal réfrénée les chargeait de tous les maux, figures survivantes et dominantes d'un Moyen Age mal connu (Aliénor d'Aquitaine, Heloïse), elles traversent cette époque comme des êtres aussi indispensables que méprisés. Une lecture dense, précise, fouillée, plus instructive que ludique, certes, mais bien écrite et fort intéressante.

Haut


Le roi Soleil se lève aussi    Philippe Beaussant

Excellent petit livre (trop court ?), richement documenté et remarquablement construit. A partir d'une journée du roi Louis XIV, depuis le petit lever jusqu'au coucher, on voit vivre ce royal personnage, entouré de sa cour, à St Germain, au Louvre et enfin à Versailles, comme si on y était. Totalement immergé dans la vie quotidienne de ce microcosme, on voit vivre et agir de nombreux personnages sans s'ennuyer une seule minute. Lecture passionnante, ouvrage très bien écrit, comme l'on aurait aimé rester dans cette atmosphère encore un peu plus !

Haut


Il était une fois les enfants dans l'Histoire    Jean Prasteau

Ouvrage agréable et exhaustif sur un sujet plutôt original. Les enfants, dans l'histoire, hormis certaines figures particulières, ne sont pas forcément source d'études approfondies. C'est pourtant ce que Jean Prasteau a fait, dans un style simple et facile à lire, partant des enfants de Tautavel (enfin de ce que l'on en suppose) pour arriver au Petit Prince. Et au passage, alors qu'on a l'impression de lire un roman, on glane un grand nombre d'informations que l'auteur expose avec naturel et facilité. Donc, un livre aussi agréable qu'intéressant.

Haut


Les petites mazarines    Pierre Combescot

Hortense, Olympe, Marianne, et la savoureuse Marie ! Voilà des femmes extraordinaires ! Avides d'aventures, infatigables, traversant l'Europe de l'époque de Louis XIV en carrosse, à cheval, avec un ou plusieurs amants, au milieu de leurs dentelles et de leurs colifichets ! Ce livre, remarquablement écrit, dans une langue superbe, entraîne son lecteur dans un tourbillon passionnant, dans des aventures rocambolesques, au milieu des décors somptueux des villas italiennes, du carnaval de Venise, de la cour du roi de France et de celle du roi d'Espagne, parmi les grands capitaines et les cardinaux plus ou moins dévoyés. Pas une longueur, tout est si vivant, si proche, que l'on ne quitte les nièces de Son Eminence qu'avec regret, la tête encore pleine du bruissement des soieries, des cavalcades nocturnes, et des amours qui s'expriment en alexandrins.

Haut


Brocéliandre et l'énigme du Graal    Jean Markale

Un livre dense, touffu, parfois un peu trop, très documenté, très détaillé, parfois un peu trop aussi, ce qui fait qu'on a du mal à s'y retrouver, le plan d'ensmble de l'ouvrage n'étant pas très clair. Mais on y apprend énormément de choses, d'autant plus que Jean Markale y fait une remarquable synthèse de toutes les légendes arthuriennes, et de tout ce qui se rapporte à l'histoire du graal, aussi bien du point de vue historique, justement, mais aussi religieux ou ésotérique.On peut ne pas apprécier le point de vue de l'auteur, plus philosophique que simplement documentaire, mais la somme de connaissances et de détails fournis méritent une lecture attentive et suivie pour tous ceux qui veulent approfondir ce sujet.

Haut


Les dieux s'amusent    Denis Lindon

Excellent ! Voilà un livre au sujet très sérieux, la mythologie grecque, traité de façon tout à fait humoristique. L'auteur présente le panthéon antique, les locataires de l'Olympe, avec leurs liens familiaux, leurs avatars, leurs histoires, leurs amours, comme s'il écrivait dans un magazine people. Le récit de la Guerre de Troie est un modèle d'anthologie, parce que si le ton est léger, le fond est très documenté, très précis, et c'est justement cette dualité qui fait tout l'intérêt de cette encyclopédie dans laquelle si "les dieux s'amusent", les lecteurs en font tout autant !

Haut


La femme dans la société gallo-romaine    André Pelletier

Malgré le peu de vestiges relatifs à cette époque, surtout sur un sujet aussi précis, l'auteur réussit à faire revivre nos lointaines ancêtres, dans la cité, les champs, leur maison et leur vie quotidienne. On arrive assez bien à imaginer ce que pouvait être la vie des femmes de Vienne, d'où proviennent pas mal d'illustrations de ce livre, dans la vallée du Rhône, leurs occupations, leurs charges, leurs libertés aussi dans une société si différente de la nôtre. Un livre fort intéressant, sur un sujet, pourtant, assez peu porteur !

Haut


Ce siècle avait mille ans    Pierre Miquel

Une remarquable fresque, sous forme d'exégèse, des tendances historiques, sociales et religieuses et de leur évolution depuis l'an Mille. D'Urbain II à Jean-Paul II... Il est tout à fait méritoire, de la part de l'auteur, d'avoir réussi à faire une étude si précise et si concise de mille ans d'histoire du monde, depuis les Croisades jusqu'à la poussée de l'intégrisme Islamique, en passant par une très intéressante évocation de la création des USA, et par une réflexion pleine de compétences et de bon sens sur l'idée de peuple, de nation, d'état. Pierre Miquel met parfaitement bien en lumière quelques faits marquants, quelques épisodes historiques d'où découleront d'importantes évolutions du monde, à la fois en tant qu'historien qu'en tant que sociologue. Un livre bien intéressant, tout aussi dense qu'agréable à lire.

Haut


Louis XIV - Le bon plaisir du roi    Michel de Decker

Pétillant, vif, très bien écrit, avec finesse, élégance et humour, ce livre raconte les amours du roi Louis XIV. Certes, ce n'est pas un sujet nouveau, et qui ne connaît en détails les mélancolies de Louise de Lavallière et l'éclatante beauté de la Montespan, mais, par son style léger et enlevé, l'auteur entraîne son lecteur dans un tourbillon si vivant qu'on a l'impression d'être au milieu de la troupe des courtisans, sous les somptueux plafonds de Versailles. Sans la moindre longueur, et avec beaucoup de talent, Michel de Decker, s'il n'apprend rien qu'on ne sache déjà, a le mérite de faire passer un très agréable moment.

Haut


Passagers clandestins    Francis Lacassin

Un bric à brac, le livre ! De tout, sans que l'on parvienne réellement à comprendre ce que l'auteur a voulu démontrer. En fait, il s'agit de la face cachée de certains personnages historiques, dans le désordre, puisque l'on y rencontre aussi bien des personnages historiques que des écrivains ou des héros de romans, et que l'éventail va du Masque de Fer à Lovecraft. Le tout est enveloppé d'une aura ésotérique un peu trop appuyée, ce qui fait douter, non pas de l'imagination de l'auteur, qui n'en manque pas, que de la véracité de ses sources. Globalement, sans grand intérêt.

Haut


Les assassins    Alain Decaux

Deux parties dans ce livre : l'une courte, traitant de quelques assassins "historiques", l'autre, plus longue, parlant des assassins célèbres du début du XXe siècle. La seconde partie est tout à fait remarquable, minutieusement documentée, très vivante (sans jeux de mot), et l'on y retrouve le grand talent de conteur, d'historien, de vulgarisateur d'Alain Decaux, capable de passionner même les plus allergiques à l'Histoire. Certes, Landru, Bonnot et l'étrange Madame Steinheil ne sont pas des inconnus, mais les récits sont tellement bien faits qu'on prend un énorme plaisir à dévorer ces quelques pages d'une seule traite. Du Président Felix Faure et de sa "connaissance", aux truands oscillant entre la Gestapo et la Résistance, en passant par Landru et sa cuisinière, on se transporte dans un passé somme toute récent qui revit et s'anime tout au long de cet excellent ouvrage.

Haut


Les rois assassinés    Philippe Delorme

Un livre assez insipide.. Même s'il est écrit de façon agréable, ces morts violentes sont répétitives, et l'on n'y apprend guère plus que ce que l'on sait déjà. Au fond, toutes les circonstances qui ont valu une mort violente au souverain d'un pays, sont sensiblement les mêmes : c'est sans doute cette uniformité, accentuée de plus par la façon dont l'auteur a structuré son ouvrage, qui est le premier enseignement à tirer de cette lecture. L'ensemble est quelconque.

Haut


Grandes dames petites vertus    Juliette Benzoni

Ou les turpitudes des femmes célèbres de l'Histoire ! Certes, ces portraits de femmes n'ont pas la saveur et l'humour des "Histoires d'amour de l'Histoire de France" de Guy Breton, mais c'est gai, léger, enlevé, bien écrit, et fort distrayant à lire. Et en plus, on y apprend quelques anecdotes concernant les hommes célèbres, détails bien sûr absents des manuels scolaires, qui ne manquent pas de sel. Ce n'est pas un livre inoubliable, mais ça fait passer un bien agréable moment, ce qui n'est pas si mal.

Haut


La psychohistoire    Jacques Szaluta

La psychohistoire ? Ce n'est pas un mot d'usage courant, hormis pour les lecteurs d'Asimov et les admirateurs d'Hari Seldon ! On connaît la psychanalyse et on connaît l'histoire, mais leur "enfant" ? En sait-on plus après avoir lu ce petit opuscule ? Pas vraiment, hélas. L'auteur fait un exposé très structuré (introduction, thèse, antithèse, synthèse, conclusion), mais à aucun moment, il ne donne d'exemple pratique, concret, qui aurait pu donner au lecteur une approche de ce concept. Si l'on parvient, en analysant les raisons des détracteurs de cette théorie d'études historiques, ou en lisant entre les lignes écrites par ses adeptes, on ne comprend pas vraiment comment l'on peut, à part pour des personnalités historiques récentes sur lesquelles on a beaucoup de documents, se baser sur des témoignages parcellaires et anciens pour parvenir à comprendre en quoi, cette nouvelle corde à l'arc des historiens va pouvoir leur ouvrir de nouveaux horizons. Ce livre est donc imparfait, pas assez "imagé", et l'on y apprend beaucoup plus sur la psychanalyse que sur cette nouvelle discipline qui en découle.

Haut


La vie quotidienne en l'an Mil    Edmond Pognon

L'auteur commence par démolir la légende colportée par Michelet des fameuses terreurs de l'An Mille, et puis, en grappillant tous les documents (fort rares) connus de cette époque, brosse un tableau vivant, passionnant et remarquable de ce que l'on sait de la vie de nos ancêtres d'il y a dix siècles. De la langue, aux coutumes, des seigneurs aux moines, de l'influence de Cluny à celle des grands de l'époque, on passe un long moment en compagnie de ces hommes, sans s'ennuyer une minute, dans un livre aussi riche qu'enrichissant ! Si la majeure partie des ouvrages parus dans cette collection sont bien faits, celui-là l'est particulièrement, sur un sujet rendu encore plus difficile à traiter vu la rareté des témoignages. A ne pas manquer pour qui s'intéresse à cette charnière de l'histoire, puisque dans les années qui ont suivi, la vie a été bien différente de ce qu'elle était avant.

Haut


Lumière du Moyen-âge    Régine Pernoud

Un condensé de l'histoire, de la vie quotidienne, des arts et lettres d'une longue époque méconnue, par un auteur dont l'enthousiasme pour cette partie de notre patrimoine ne se dément pas tout du long des pages. C'est un livre très vivant, pas du tout un docte traité historique froid et guindé, d'ailleurs, Régine Pernoud insiste sur la gaieté et la joie de vivre des hommes de ces siècles. Justement, et c'est là que le bât blesse, le bonheur de l'auteur à parler d'une époque qu'elle aime tout particulièrement, obscurcit quelque part son jugement, et la rend certainement très partiale (surtout quand elle compare avec les siècles à venir). A force de vouloir aller contre les notions enseignées depuis Michelet et avant lui par les siècles classiques, elle force la note, et transforme ces années en " paradis perdu " en quelque sorte. C'est un peu dommage, mais n'enlève rien à l'agrément de la lecture, et au plaisir que l'on prend à faire un bout de chemin avec nos ancêtres vivant il y a un millénaire !

Haut


La Renaissance 1492-1598    Bernard Cottret

Voilà un documentaire dont le sujet est traité de façon inhabituelle. Il ne s'agit pas d'histoire militaire, ni d'histoire des arts et de la culture, ni d'étude des moeurs de l'époque, mais plutôt d'une réflexion sur ce que la Renaissance a apporté à notre époque, les points plus spécifiques que le vingtième siècle lui doit, l'influence des actes et des pensées de cette période sur nos modes de vie. L'auteur prend des points précis pour étayer ses thèses, l'émergence du protestantisme, la chute de Grenade, l'impact de Shakespeare, la force de Machiavel, et étudie à partir de là l'héritage qui nous a été légué, le point de départ de nos références philosophiques, éthiques et artistiques. C'est véritablement un travail d'historien, pas seulement descriptif et analyste, mais " en comparaison ". C'est cette approche nouvelle et fort intéressante qui fait l'originalité et l'attrait de ce petit ouvrage dense et très intéressant.

Haut


L'automne du Moyen-âge    Johan Huizinga

Ce livre parle des XIV et XVe siècles, certes, comme beaucoup d'autres dans le genre, mais là, justement, le sujet est traité de façon particulièrement originale : au lieu de parler d'histoire, de batailles, d'architecture, de vie quotidienne, d'économie, il s'attache à analyser ce qu'était l'esprit du temps, le mode de pensée, la façon de réagir des hommes de cette époque quant à l'amour, la religion, l'honneur, la mort. Et c'est là ce qui en fait à la fois l'intérêt et la profondeur : on vit réellement en compagnie de ces ancêtres qui nous ressemblaient beaucoup tout en n'ayant pas un fonctionnement de pensée identique au nôtre. Un ouvrage très dense, très exhaustif, mais qui sait rester vivant, passionnant, et d'une lecture aussi enrichissante que prenante.

Haut


Les femmes de la Régence    Maurice Rat

Une écriture très soignée pour ces récits de la vie de femmes d'une époque où tout n'était que " luxe et volupté ". A l'instar du prince qui dirigeait le pays (le Régent), toutes ces dames qui gravitaient autour de lui, de la cour et des demeures princières, vivaient pour le plaisir, pour tous les plaisirs, avec légèreté, grâce et ambition ! On y ressent une atmosphère toute emplie d'art et de beauté, une impression de vie suspendue, dans cette parenthèse de l'Histoire, entre les rigueurs de la fin du règne de Louis XIV et les premiers symptômes de la Révolution. Curieusement, Maurice Rat, dont le propos était de parler des femmes de cette époque, a écrit son plus beau chapitre sur un homme, le peintre Watteau, dont il parle avec chaleur et poésie. Femmes de la Régence, enfin, celles dont les quartiers de noblesse, ou la facilité morale, leur permettaient d'approcher des réjouissances de la cour, parce que les autres, on ne les envisage même pas !

Haut


Henri II    Georges Bordenove

Du coup de Jarnac à la lance de Montgomery, la vie d'un roi de France, à cheval entre le Moyen-âge et la Renaissance, à l'aube des guerres de religion et dont le sérieux, l'intelligence et le réflexion ont souvent été méconnus. L'auteur fait vivre cette période de guerre, de luttes d'influences, d'une façon vivante, intéressante et complète. On y observe la longue lutte du roi Henri II et de Charles Quint, entrecoupée de batailles et d'actions occultes, quand ce dernier voulait imposer la domination germanique sur les populations européennes, préfigurant ce qui allait se passer quelques siècles plus tard. Henri, partagé entre la loyauté envers sa femme, Catherine de Médicis, dont la personnalité est remarquable, et son amour plus chevaleresque que charnel pour Diane de Poitiers, mérite d'être mieux connu. Et cette époque charnière, où l'on se battait à la fois avec des armes à feu et des chevaliers en armure, où régnait l'art le plus raffiné et la barbarie la plus cruelle, est tout à fait passionnante.

Haut


Les femmes dans la tourmente    Nicole Vray

Avec des exemples très précis et très vivants, l'auteur fait revivre les femmes de l'époque révolutionnaire, dans l'Ouest de la France. Une période cruelle, fourmillante d'idées et encore plus difficile pour toutes celles qui assumaient déjà un quotidien plus ou moins pénible. Des nobles qui soutenaient leur religion et leur clergé, et se mêlaient aux hommes pour défendre leur cause et leurs idées, aux paysannes, dénuées de tout, aux limites de la famine, dont les actions héroïques sont bien oubliées maintenant, des femmes défilent, tentant à la fois d'émerger d'une société qui leur refuse les droits les plus élémentaires, et de vivre intensément leurs convictions. Si les hommes du temps ont parfaitement reconnu la valeur et la profondeur de beaucoup d'entre elles, ils se sont dépêché de les enfermer à nouveau dans leur foyer une fois la tempête passée et bien des années passeront encore avant qu'elles n'obtiennent la fameuse " égalité " que les révolutionnaires prônaient pour eux mais surtout pas pour leurs compagnes. Un petit livre enlevé, rapide à lire, plein de vie.

Haut


Les beaux mensonges de l'Histoire    Guy Breton

Où Guy Breton démolit consciencieusement tout ce qui faisait le sel de nos livres d'histoire, et tout ce qu'au fond, on en retenait du vase de Soissons (incassable en réalité) à Marthe Richard (dont les hauts faits n'ont jamais existé) en passant par Napoléon au pont d'Arcole. Ce serait bien triste de voir déchirer ainsi toutes ces images d'Epinal, même au nom de la vérité historique, si ce n'était fait avec beaucoup d'humour, de finesse et de talent. On retrouve dans ce livre toutes les qualités des nombreux volumes des " histoires d'amour de l'histoire de France ", toute l'élégance d'un auteur qui rétablit la vérité sans faire la leçon, et ne se prend jamais au sérieux, même quand ses propos le sont.

Haut


Amerigo    Stefan Zweig

Un petit essai historique de Stefan Zweig écrit en 1941, mais jusqu'ici inconnu en France. Sous-titré, " Récit d'une erreur historique ", il détaille les raisons qui ont conduit à appeler le nouveau monde du nom du supposé navigateur Amerigo Vespucci. En fait, Stefan Zweig détruit totalement le mythe, en expliquant notamment qu'on sait très peu de choses d'Amerigo Vespucci, si ce n'est une poignée de lettres. Tout provient en fait d'un enchaînements d'erreur et de la précipitation de géographes (parmi lesquels le Vosgien Waldseemüller) et d'imprimeurs plus soucieux de vendre de la copie que de vérité historique. Le résultat en est une Amérique qui aurait plutôt due être une Colombie ! Ce court traité se lit très vite et très bien : Stefan Zweig appartient à la grande tradition des écrivains historiens qui allient érudition et style.

Haut


Au temps de Babylone    Harry W.F. Saggs

Très intéressant documentaire sur une période fort ancienne de l'histoire du monde, et fort mal connue aussi. A la lumière des dernières fouilles archéologiques, l'auteur fait revivre nos lointains ancêtres, et l'on se promène entre Ur et Sumer, avec des incursions dans tout le croissant fertile de cette grande plaine où coulent le Tigre et l'Euphrate. Avec des références bibliques, des analyse des mythes communs à toutes les religions primitives, et des descriptions très précises, on a une vue d'ensemble d'une civilisation à laquelle nous devons beaucoup et qui représente nos racines d'occidentaux. Si nous comptons 60 minutes dans une heure (et pas 100), c'est aux Babyloniens du IIIème millénaire avant J.C. que nous le devons, ainsi que le concept d'écriture, et de notation directe des nombres, sans oublier la consommation de blé et de viande de mouton. Cette plongée dans nos racines, bien avant les Grecs et les Romains, est passionnante, tout à fait accessible par un non historien, très bien écrite. Elle ravira les amateurs de civilisations fondamentales, encore suffisamment mystérieuses pour susciter curiosité et enthousiasme.

Haut


La guerre de Trente Ans    Geoffrey Parket

Un ouvrage historique bien épais et bien sérieux comme il se doit pour traiter d'un sujet aussi compliqué : la guerre de Trente ans, qui fut probablement la première guerre à l'échelle véritablement européenne. En effet, de 1618 à 1648 plus d'une centaine d'états européens (allemands pour la plupart, auxquels il faut ajouter les grandes puissances de l'époque : Espagne, France, Suède, Provinces-Unies, etc ... se sont affrontés dans un jeu d'alliance infiniment complexe et évoluant très rapidement, au gré des conditions politiques, dynastiques, religieuses ou militaires. Le lecteur appréciera tout particulièrement les cartes et les tables chronologiques qui permettent de s'y retrouver dans le fouillis des événements, évitant ainsi de nombreux retours en arrière en cours de lecture, tant la matière du livre est dense. Néanmoins, le travail accompli par les auteurs est immense : le propos est toujours très clair, et parvient à donner une vue véritablement synthétique de la guerre de Trente ans, ce qui est indipensable si on veut comprendre quoi que ce soit à l'histoire du XVIIème siècle, de l'Allemagne et de l'empire des Habsbourg.

Haut


Mesdames de France    Bruno Cortequisse

Une gageure de raconter longuement et avec passion la destinée de femmes parmi les moins connues et les plus effacées de la famille royale française. Ces enfants, nées filles, ce qui provoquait toujours une immense déception, et au nombre de huit, ce qui posait d'autres problèmes, ont grandi, vieilli et sont mortes au milieu de l'indifférence. Inutiles, encombrantes, sans charme ni beauté, célibataires sauf une (encore que mal mariée), elles ont traversé le XVIIIe siècle sans laisser de traces dans l'Histoire. Et pourtant, l'auteur parvient à les faire revivre, chacune avec sa personnalité, d'Adélaïde dont l'orgueil tenait lieu de séduction, à Louise qui est entrée au Carmel pour être à l'écart du monde qui le lui rendait bien. Au milieu des deuils, des guerres, des luttes d'influence à la cour de Versailles, des turpitudes de leur père le roi, et enfin de la Révolution, on les voit passer au travers des changements, vivant dans leur microcosme, une existence sans joie ni découverte, participer de très loin à ce qui se passe dans le monde, le subissant plutôt, fort engagées par contre dans les intrigues de cour, qui meublaient leur étroit univers. Un excellent livre d'histoire, où l'on revit une période faite de triomphes et de massacres, au travers des yeux ennuyés de quelques femmes qui ont eu la malchance de naître.

Haut


Le monde fantastique du Musée Grévin    Roger Baschet

Abondamment illustré, ce petit ouvrage raconte de façon vivante l'histoire du Musée Grévin. Très vite lu, il fait découvrir un univers très particulier à ceux qui n'y sont jamais allés, et donne envie d'y retourner aux autres.

Haut


La vie quotidienne en Amérique du Sud du temps de Bolivar    M.D.Demelas

Ce livre tente - sans y parvenir complètement - de brosser un panorama des insurrections des colonies espagnoles d'Amérique (hors Amérique Centrale, Mexique et Floride) au début du XIXème siècle, qui ont conduit à l'indépendance et à la formation des actuels états d'Amérique du Sud. Le sujet est immense, à la taille du continent. En effet, tant d'événements ont eu lieu dans cette période fort compliquée et embrouillée, qu'il est impossible de la rendre avec exhaustivité en seulement 215 pages. De plus, les historiens sont encore divisés sur le rôle des influences et des événements extérieurs à l'Amérique du Sud dans l'indépendance, ce qui complique encore plus les choses vu le nombre d'événements extérieurs (tentatives d'invasion anglaises au Venezuela et en Argentine en 1806, occupation de l'Espagne par Napoléon en 1808, doctrine Monroe en 1823, ...). Malgré la difficulté du sujet, ce livre constitue une bonne introduction, les structures politiques coloniales et les causes sociales et économiques des insurrections étant relativement bien expliquées. De plus, ce livre sera d'autant plus précieux au lecteur français, par ailleurs assez peu au fait de cette histoire, que la bibliographie semble témoigner de l'absence de références plus complètes en langue française sur le sujet.

Haut


Les navigateurs de l'empire célleste    Louise Levathès

Un livre particulièrement intéressant de par son sujet : les expéditions maritimes entreprises par le navigateur chinois Zheng He entre 1405 et 1432. A la suite de la chute de la dynastie mongole Yuan en 1368, la Chine s'est retrouvée pendant une quarantaine d'années en état d'isolement politique vis à vis du reste du monde. Au début du XVème siècle, l'empereur Yongle de la dynastie Ming a souhaité rompre avec cette politique isolationniste et retrouver un rayonnement comparable à celui des Yuan un siècle et demi plus tôt, tel que l'a d'ailleurs décrit Marco Polo. Pour ce faire, l'empereur a développé la construction navale et a mis sur pied une immense flotte, comportant plus de 200 navires, certains d'une longueur de plus de 140 mètres ! Cette flotte a été confiée à l'eunuque Zheng He, qui a entrepris pas moins de six expéditions qui l'ont conduit dans toute l'Asie, l'Océan Indien et même jusqu'aux côtes orientales de l'Afrique. Ces expéditions visaient un double but, à la fois diplomatique et commercial. Elles ont établi durablement la prééminence commerciale et politique de la Chine sur toutes les cités côtières de la mer de Chine et de l'Océan Indien, de Java à Ormuz, en passant par le Siam et les grands ports indiens comme Calicut. Cette étude complète admirablement les travaux de Joseph Needham en ce qui concerne les techniques de navigation et la géographie chinoise : le lecteur est une fois de plus frappé par l'incroyable avance scientifique et technique de la Chine du XVème siècle non seulement sur l'Occident médiéval (ce qui était facile vu l'énorme retard scientifique de celui-ci), mais aussi sur les civilisations Arabes, Perses et Indiennes de l'époque. Comme Joseph Needham l'a par ailleurs très bien montré, une Chine moins empreinte de confucianisme aurait très vraisemblablement pu connaître l'équivalent des révolutions scientifiques et techniques Européennes des XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles avec un bon demi-millénaire d'avance !

Haut


Napoléon et le rêve américain    Inès Murat

L'historiographie " classique " (notamment celle qu'on enseigne dans les écoles) a seulement retenu des relations entre Bonaparte et les Etats-Unis la cession de la Louisiane en 1803. Dans cette étude hautement passionnante, Inès Murat est allée beaucoup plus loin : d'une part, en retraçant l'histoire diplomatique tortueuse des relations franco-américaines à la suite de la révolution française, puis après 1815 l'histoire des exilés français aux Etats-Unis, parmi lesquels se trouvait Joseph Bonaparte. L'auteur met à jour une histoire totalement ignorée, celle de la fondation de communautés françaises en Alabama, en Louisiane et au Texas par des exilés, souvent liées à des complot visant à la fois à libérer Napoléon de Sainte Hélène et même à l'asseoir lui ou Joseph sur le trône d'un hypothétique empire Sud Américain, s'étendant du Texas à la Terre de Feu, Brésil et Floride compris ! A partir de ces recherches très fouillées et détaillées d 'histoire factuelle, l'auteur entreprend une vaste étude comparative des deux rêves révolutionnaires. Ces coups de projecteur réciproques sur les deux systèmes politiques sont extrêmement éclairants, notamment sur la dissemblance fondamentale - quoique peu visible au premier abord - des idéaux de la révolution française et du Bonapartisme face à ceux de la révolution américaine.

Haut


Quand l'Amérique s'appelait Nouvelle France    Jean-Marc Soyez

Une histoire de la Nouvelle-France (Canada et Louisiane) de la première expédition de Verrazano en 1524 à la prise de Québec par Wolfe en 1760. On y croise un foule de personnages, certains illustres (comme Champlain, Frontenac, Cavelier de La Salle, ...) ou d'autres peu connus qui sont traités sous forme de petites biographies de quelques pages. Malheureusement l'auteur n'est ni un grand écrivain (style parfois pesant et embrouillé !), ni un historien, le livre est parsemé d'inexactitudes historiques qui font mauvaise impression : ainsi l'auteur compte parmi les treize colonies fondatrices des Etats-Unis le Vermont (qui n'existait pas encore en 1776) et oublie le Rhodes Island !

Haut


Les femmes en l'an mil    Jean Verdon

Ce livre aurait pu être intéressant... Hélas, sur un sujet mal connu, qui aurait mérité mieux, l'auteur accumule les détails, les généalogies, les cas particuliers, sans jamais en tirer une synthèse ni donner une vision d'ensemble des différents domaines étudiés. C'est une suite d'anecdotes historiques, étayées par de nombreuses références souvent inutiles, dans lesquelles le lecteur se perd, et qui deviennent vite lassantes. Ce n'est même pas vivant, on a l'impression de compulser de vieilles archives, mais à aucun moment, on ne parvient à imaginer la vie réelle des femmes de cette époque. C'est un travail de documentaliste, mais pas d'historien. Sans doute est-il plus difficile de comparer et de synthétiser tous ces documents que de les fournir en vrac au lecteur....

Haut